LE MOT : L’invention, au sens étymologique du terme (du latin “inventio”), est la capacité de construire un projet, de convaincre en organisant son propos.

PROBLEMATIQUE : Comment créer un lien culturel pour dialoguer, innover avec la « biodiversité culturelle » ? La capacité de résoudre un problème augmente si personne ne pense de la même façon.

LA « BIODIVERSITE CULTURELLE » est un concept récent recouvrant l’existence de différentes cultures au sein d’une société, en fait à l’intérieur d’un État nation.

Imaginé par Ismail SADKY en coopération avec Nicole Bouin, INVENTIO est un programme qui résulte de la synergie harmonieuse entre la culture, l’éducation et l’entreprenariat social et solidaire.

Nous vivons désormais dans un monde « interconnecté » et « collaboratif ». Les Déclics est une association à but non lucratif constituée par un collectif qui n’accepte plus le décrochage de nombreux jeunes en raison d’un système inadapté, d’une école qui exclut ceux qui ne sont pas « dans le moule ».

INVENTIO est un programme en 3 temps :

30 lycéens inspirés. Et toi ?

30 lycéens inspirés. Et toi ?

  1. L’inspiration : une heure d’intervention inspirante dans les salles de classe, avec 1 artiste (15 minutes) pour capter l’attention des élèves, 1 jeune qui présente son parcours pour que les élèves puissent se projeter et imaginer ce qu’ils pourraient devenir (10 minutes), et 1 mentor qui présente son expérience de vie (10 minutes). Cette séance est animée par 1 talker (membre de l’association formé à l’art oratoire et aux méthodes éprouvées de l’association) pour créer du lien et faciliter les échanges sur le dernier temps.1 Déclicoeur + 1 Déclicoeur + 1 Déclicoeur + 1 Talker = x Décliqués
  2. L’introspection : 4 piliers pour s’initier à l’introspection cognitive : se connaître, prendre confiance en soi, se motiver et s’organiser. 4 ateliers animés par les talkers pour se connecter à soi et s’outiller.
    L’objectif est d’aider les jeunes à mieux se connaître (identifier leurs aspirations, valeurs, qualités, passions). Cela permet de se soustraire aux conditionnements sociaux qui pèsent sur eux (autocensure, incompétence apprise, pression à la réussite ou à l’employabilité). L’idée est de les doter de méthodes et d’outils qu’ils pourront s’approprier, adapter et réutiliser tout au long de leur vie.
  3. L’action pour finir, sur une journée, avec 3 ateliers d’une heure animés par des experts qui travailleront en duo sur :
    • L’art oratoire : Comment mettre en scène un discours ? Travailler le fond et la forme, d’importance équivalente. Montrer les postures, le langage corporel à adopter pour ne pas parasiter son propos et au contraire le mettre en valeur. (PRISE DE PAROLE EN PUBLIC)
    • Se préparer à un entretien d’embauche : Les Décliqués apprennent les codes et les techniques de prise de parole en entretien d’embauche et passent des entretiens blancs avec les talkers ainsi qu’avec des partenaires. (PERSONAL BRANDING)
    • Atelier Show : Plus fun, les décliqués vont apprendre des rudiments de l’écriture de textes (SLAM et autres) mais aussi la capacité de déclamer en travaillant sa voix. Il s’agit de gérer ses émotions pour entrer dans l’arène des présentations dans les meilleures conditions. (MOTS ET POSTURES)
Le show devant 350 jeunes.

Le show devant 350 jeunes.

 

Puis vient le temps du déjeuner avec des partenaires qui nous feront goûter un repas bio et expliqueront le fonctionnement de leur structure : Le Moulin à salades.

A partir de 13 heures 30 le programme action aura aussi pour objectif de faire tester un outil qui rend les jeunes acteurs de leurs apprentissages, c’est un challenge sous forme de concours. Nous désignerons la meilleure solution à l’entrepreneur qui proposera son DEFI (par exemple : trouver le nom de son projet). Nous serons aidés par des structures de l’économie sociale et solidaire (TRAVAIL COOPERATIF).